TIMBRES DU MONDE ENTIER / STAMP FROM AROUND THE WORLD

HISTOIRE DU TIMBRE ET DE LA PHILATELIE


Le timbre le plus rare au monde

Le TIMBRE le plus RARE au monde


Il s'agit du "One Cent" Magenta de Guyane Britannique. 



Circonstances de son émission


Le timbre montre : 
- en son centre un grand voilier, 
- en haut et en bas le pays : "BRITISH GUIANA" 
- à gauche "POSTAGE" (poste en français), 
- à droite la valeur faciale : "ONE CENT". 
Au-dessus et en dessous du bateau, une citation en latin : "Damus Petimus Que Vicissim" (Nous donnons et attendons en retour). 

L'assistant du directeur des postes de la colonie britannique (E.D. Wight) signe de ses initiales (E.D.W) chaque timbre par mesure de sécurité (le dessin peu élaboré se prête à la falsification). 

Le timbre a été émis en 1856 en Guyane Britannique. Comme souvent dans l'histoire des timbres rares, ce timbre a été émis à cause d'un mauvais approvisionnement en provenance de la métropole : les figurines attendues (1 cent et 4 cents) ne sont pas arrivées, engendrant une pénurie forçant les autorités locales à fabriquer et émettre des provisoires. 

Sur place, l'émission n'est pas faite avec toute la rigueur d'une imprimerie habituée à produire des timbres. C'est l'imprimerie officielle (Baum and Dallas) de Demerara (renommée depuis en Georgetown) qui se charge de l'impression en typographie en noir. Plusieurs papiers seront utilisés,en particulier un papier de couleur "Magenta" 

À noter que le timbre est normalement rectangulaire comme sur le Four Cents, mais que les 4 coins ont été coupés pour former un octogone. 

Le One Cent Magenta de Guyane Britannique est le timbre rare par excellence. 
Il n'est connu qu'à un seul exemplaire. Mais ce qui fait la célébrité de ce timbre, c'est aussi son histoire. 


L'histoire incroyable du One Cent Magenta


La légende dit qu'en 1873 un écolier de douze ans trouve ce timbre dans les papiers de sa famille, qui habite Demerara. Le jeune Vernon Vaughan le vend pour 6 shillings au collecteur N.R. McKinnon, qui négocie un bas prix en raison de l'état très moyen du timbre. Le jeune garçon finance ainsi l'achat de timbres plus beaux et colorés. 

Cette histoire est rentrée dans l'inconscient collectif des philatélistes, et chacun peut se dire : ça peut aussi m'arriver : découvrir dans des vieux papiers le timbre le plus rare du monde ! 

En 1877, le négociant Thomas Ridpath de Liverpool (Angleterre) achète la collection de McKinnon pour 120 livres. 

Au début du XXème siècle, le célèbre collectionneur et milliardaire Philippe de la Renotière Von Ferrari l'achète pour 150 livres. Il l'entrepose dans une pièce coffre-fort de son hôtel particulier à Paris (l'hôtel Matignon !). 

D'origine autrichienne et italienne, le comte Philippe Von Ferrari soutient pendant la 1ère guerre mondiale l'Allemagne. Il décède en 1917 et lègue sa collection de timbres (la plus belle ayant jamais existé) au Musée de Berlin. La France la confisque et la disperse dans une série de ventes aux enchères (au titre des dommages de guerre dus par l'Allemagne) entre 1921 et 1925. 

On pourrait regretter que la France n'est pas profité de l'occasion pour monter un Musée Postal, mais d'un autre côté cela permet à certains des plus beaux et rares timbres de continuer à enrichir des collections privées. 

L'Américain Arthur Hind (qui doit sa fortune à l'automobile) achètera ce timbre pour la somme record de 35 000 dollars à la session du 6 avril 1922. 

La légende veut que Hind ai acheté fort cher un second One Cent Magenta, pour le brûler immédiatement devant le vendeur ébahi : le One Cent Magenta reste donc unique ! 

Il meurt en 1933, et 7 ans plus tard sa veuve le vend pour un montant resté secret (estimé à 50 000 dollars) à Edward Small, un homme d'affaire australien vivant en Floride. Le propriétaire ne sera connu qu'à la vente du timbre en 1969. 

L'inventeur du timbre (Vernon Vaughan) meurt en 1949 à l'âge de 88 ans. Il sait que le trésor qu'il a vendu 6 shillings vaut maintenant 100 000 dollars ! 

Un groupe d'investisseur l'achète en 1969, il sera revendu en 1970 dans une vente aux enchères diffusée à la télévision ! Weinberg l'achète pour280 000 dollars pour une mise à prix de 100 000 dollars. Il présentera son achat dans les expositions internationales, le déplaçant dans un attaché-case blindé fixé à son poignet. 

John E. Du Pont l'achètera (secrètement) en 1980 pour une somme de 935 000 dollars. C'est un héritier de l'empire chimique DuPont de Nemours. 
La rumeur dit que Du Pont dormait avec le timbre sous son oreiller. 

En 1997, il est condamné pour assassinat, mais est envoyé dans un asile pour criminels au lieu de purger une peine de 30 ans de prison. Il reste à ce jour le propriétaire du One Cent Magenta de Guyane Britannique, et le condamné le plus riche. 

 

 

 

 

 

The most RARE STAMP in the world

This is the "One Cent" Magenta British Guiana.




Circumstances of its issuance

The stamp shows:
- At its center a tall ship,
- Up and down the country: "British Guiana"
- Left "POSTAGE" (post in French)
- The right face value: "ONE CENT".
Above and below the boat, a quote in Latin: "What Damus Petimus Vicissim" (We give and expect in return).

The Assistant Director posts in the British colony (ED Wight) signs his initials (EDW) each stamp for security (the design lends itself to very elaborate forgery).

The stamp was issued in 1856 in British Guiana. As often in the history of rare stamps, the stamp was issued due to poor supply from the metropolis: the expected figures (1 cent and 4 cents) did not arrive, creating a shortage forcing local authorities to make and issue interim.

On site, the issue is not made with the full force of a printing press used to produce stamps. This is the official printing (Baum and Dallas) Demerara (since renamed in Georgetown) which is responsible for letterpress printing in black. Several papers will be used, in particular a paper color "Magenta".

Note that the patch is usually rectangular as the Four Hundred, but the four corners were cut to form an octagon.

The One Cent Magenta British Guiana is the rare stamp par excellence.
It is known that a single copy. But what makes the fame of this stamp, but also its history.


The incredible story of the One Cent Magenta

Legend has it that in 1873 a schoolboy of twelve years is the stamp in the papers of his family, who lives Demerara. The young Vernon Vaughan sells it for six shillings to the collector NR McKinnon, who is negotiating a lower price because of the very average condition of the stamp. The boy and finance the purchase of stamps most beautiful and colorful.

This story is back in the collective unconscious of collectors, and everyone is saying it can also happen: find old papers in the rarest stamp in the world!

In 1877, the dealer Thomas Ridpath of Liverpool (England) purchased the collection of 120 books for McKinnon.

In the early twentieth century, the famous collector and billionaire Philip Ferrari of Von Renotière buys it for 150 pounds. It stores it in a room safe in his mansion in Paris (Hotel Matignon!).

Born in Austria and Italy, Count Philippe von Ferrari claims during the first world war Germany. He died in 1917 and bequeathed his collection of stamps (the best that ever existed) in the Berlin Museum. France the confiscated and dispersed in a series of auctions (under war reparations owed by Germany) between 1921 and 1925.

One might regret that France is not the opportunity to mount a Postal Museum, but on the other hand it allows some of the most beautiful and rare stamps to continue to enrich private collections.

The American Arthur Hind (who owes his fortune to the car) will buy the stamp for a record $ 35,000 dollars at the session of April 6, 1922.

Legend has it that Hind dearly bought a second One Cent Magenta, to burn it to the seller immediately amazed: the One Cent Magenta is so unique!

He died in 1933, seven years later his widow sold the remained secret for an amount (estimated at 50,000 dollars) to Edward Small, an Australian businessman living in Florida. The owner will not be known until the sale of the stamp in 1969.

The inventor of the stamp (Vernon Vaughan) died in 1949 at the age of 88. He knows that the treasure he has sold six shillings is now worth 100,000 dollars!

A group of investors bought it in 1969, it will be sold in 1970 in an auction on television! Weinberg bought it for 280,000 dollars for a starting price of 100,000 dollars. He will present his contract in the international exhibitions, moving it in a briefcase attached to his wrist shielded.

John E. Du Pont will buy it (secretly) in 1980 for $ 935,000 dollars. This is an heir to the DuPont chemical empire.
Rumor has it that Du Pont was sleeping with the patch under his pillow.

In 1997 he was convicted of murder, but was sent to an asylum for criminals instead of a sentence of 30 years in prison. It remains to date the owner of the One Cent Magenta British Guiana, and condemned the richest.

 
 



30/11/2011
0 Poster un commentaire

Année d'émission du premier timbre pour chaque état de 1840 à 1900

Année États
1840 Grande-Bretagne (6 mai)
1843 Zurich (1er mars), Brésil (1er juillet), Genève (30 septembre)
1845 Bâle (1er juillet)
1847 Trinité (Office Mac Leod 16 avril), États-Unis d'Amérique (1er juillet, Maurice (octobre)
1849 France (ler janvier), Belgique (1er juillet), Bavière (1er novembre).
1850 Espagne, Nouvelle-galles du Sud, Victoria, Suisse, Autriche, Lombardo-Vénétie, Guyane anglaise, Saxe, Prusse, Schleswig-Holstein, Hanovre, Suède.
1851 Sardaigne, Danemark, Toscane, Trinité, Canada, Bade, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Hawaï, Wurtemberg.
1852 Brunswick, États de l'Église, Pays-Bas, la Réunion, Office de Tour et Taxis, Oldenbourg, Barbade, Parme, Modène, Luxembourg, Chili.
1853 Cap de Bonne Espérance, Portugal, Tasmanie.
1854 Philippines, Indes anglaises, Norvège, Australie occidentale, Ceylan.
1855 Antilles espagnoles, Australie du Sud, Brême, Suède, Nouvelle-Zélande, Antilles danoises.
1856 Finlande, Corrientes, Mecklembourg-Schwerin, Mexique, Uruguay, Sainte-Hélène.
1857 Terre-neuve, Natal, Pérou, Russie.
1858 Naples, Nouvelle-Calédonie, Compagnie Océan-pacifique, Buenos Aires, Argentine, Moldavie, Cordoba, Hambourg.
1859 Lubeck, Sicile, Venezuela, Colombie, Ioniennes, Bahamas, Colonies françaises, Romagne.
1860 Pologne, Jamaïque, Queensland, Malte, Sainte-Lucie.
1861 Prince-Édouard, Saint-Vincent, Île Grenade, Grèce, Bergedorf, Libéria, Colombie et Vancouver, Nevis, Sierra Leone.
1862 Italie, Hong Kong, Nicaragua, Costa Rica, Antigua, Livonie.
1863 Turquie.
1864 Indes néerlandaises, Mecklembourg-Strelitz, Soruth.
1865 Équateur, Bermudes, Jummoo-Kachmir, Shanghai.
1866 Égypte, Honduras britannique, Honduras, Cie danubienne, Serbie, Iles Vierges, Gambie, Haïderabad.
1867 Héligoland, Iles de Turck, Bolivie, Malacca, Salvador.
1868 Açores, Norddeutscher Postbezirk, Madère, Orange, Canada, Fernando-Po, Compagnie de Suez, Perse.
1869 Sarawak, Transvaal, St-Thomas et Prince, Gambie.
1870 St Christophe, Angola, Paraguay, Afghanistan.
1871 Guatemala, Japon, Hongrie, Indes portugaises, Empire allemand, Fidji.
1873 Islande, Curaçao, Porto Rico, Guyane hollandaise.
1874 Dominique, Monténégro, Griqualand, Lagos.
1875 Côte d'Or, Jhind
1876 Montserrat.
1877 Cap Vert, Cuba, Mozambique, Nowanaggar, Samoa, Saint-Marin.
1878 Falkland, Chine.
1879 Panama, Bulgarie, Labuan, Bosnie-Herzégovine, Tobago.
1880 Chypre, Roumélie orientale.
1881 Guidée portugaise, Haïti, Nepal.
1882 Tahiti, Selangor.
1883 Siam, Timor, Bornéo.
1884 Stellaland, Guadeloupe, Macao, Corée.
1885 Saint-Pierre et Miquelon, Monaco, Bulgarie du Sud, Timor.
1886 Gibraltar, Bechuanaland, Cochinchine, Martinique, Gabon-Congo, Tonga, Guyane française, Congo belge.
1887 Sénégal.
1888 Annam et Tonkin, Zoulouland, Tunis, Formose.
1889 Indochine, Madagascar, Nossi-Bé, Swaziland.
1890 Diégo-Suarez, Seychelles, Leeward, Afrique du Sud, Afrique orientale.
1891 Maroc, Afrique centrale anglaise.
1892 Obock, Bénin, Côte d'Ivoire, Guinée française, Inde française, Mayotte, Océanie, Anjouan, îles Cook.
1893 Érythrée, Afrique orientale allemande, Cavalle, Congo portugais, Dédéagh, Lorenzo-Marquès, Port-Lagos,Vathy.
1894 Somalis, Éthiopie, Soudan français, Zambèze.
1895 Inhambane, Ouganda.
1896 Cameroun, Nouvelle-Guinée, Zanzibar.
1897 Comores, Marshall, Soudan égyptien, Togo.
1898 Crète, Nyassa, Thessalie.
1899 Alexandrie, Carolines, Dahomey, Mariannes, Port-Saïd

30/11/2011
0 Poster un commentaire

Timbres le plus cher au monde

Le 3 skilling banco de Suède de 1856

Il été acheté 2,2 millions de dollars soit environ 1 811 100 € ! le 8 Novembre 1996 dans une vente aux enchères en Suisse. 
C'est la couleur jaune qui fait sa rareté. Normalement il aurait dû être bleu-verdâtre (ceux-ci côtent tout de même 60000 F neufs au au catalogue Yvert et Tellier).

Pourquoi ce timbre est-il jaune et non bleu-verdâtre ?


probablement il s'agit de l'erreur d'un imprimeur qui aurait glissé une feuille de ce timbre alors que la presse était préparée et encrée pour recevoir le timbre jaune le la même série (le 8 skilling) . Cette erreur ne sera connue qu'en 1885, quand un écolier de 14 ansapprend que M. LICHTENSTEIN, un négociant de Stockolm recherchait des 3 et 24 skilling et en offrait 7 couronnes pièce. Pendant ses vacances de Noël, il fouille la maison de campagne de sa grand-mère où il trouve plusieurs des timbres recherchés et le fameux 3 skilling. Le timbre sera revendu plusieurs fois. Il valait 4000 F en 1894, 35250 F en 1922, 256 000 F en 1926. Il a appartenu au roi Carol II de Roumanie. Avant cette vente historique un autre timbre tenait la vedette : le "One cent magenta". 

Le One cent magenta

Il fut émis en 1856 en guyane britannique, lors de l'envoi, le navire fait naufrage et la colonie britannique n'a plus de 4cents . On fabrique alors sur place des timbres provisoires de 4 (four, en anglais ) cents. Mais une erreur sur le cliché fait apparaitre "one cent". Quelques timbrs sont imprimés avec l'erreur. Tous ces timbres vont disparaître sauf un. Un écolier de la colonie britannique, le découvre dans une malle de grenier en 1873. Il sera vendu plusieurs fois par des collectionneurs passionnés, riches et puissants. 

The 3 skilling banco of Sweden from 1856

He purchased $ 2.2 million or approximately € 1,811,100!November 8, 1996 in an auction in Switzerland.
It is the color yellow is its rarity. Normally it should have been blue-green (they still côtent F 60000 in the new catalog Yvert andTellier).

Why this patch is yellow and not blue-green?


probably this is the error of a printer who had slipped a piece ofthe stamp while the press and was prepared to receive the stampinked yellow the same series (8 shillings). This error will not be known until 1885, when a schoolboy of 14 ansapprend Mr.LICHTENSTEIN, a merchant of Stockholm was looking for 3 and 24 shillings and offered seven crowns each. During her Christmas break, he searched the country house of his grandmother where he found several stamps and wanted the famous 3 skillingThe stamp will be sold several times. It would be 4000 F 1894, F 35 250 in 1922 F 256 000 in 1926. It belonged to King Carol II of RomaniaPrior to this historic sale another stamp was the star: the "One Cent Magenta".

The One Cent Magenta

It was issued in 1856 in British Guianawhen sending the shipsank and the British colony has no 4centsAre made on site thenstamp provisional 4 (oven, in English) cents. But an error pops upon the plate "one cent"Some stamps are printed with the error. Allthese stamps will disappear except one. A scholar of the British colony, the discovered in a trunk in the attic in 1873. It will be soldseveral times by passionate collectorsrich and powerful.
 
 

25/11/2011
0 Poster un commentaire

Premier timbre

On raconte qu'un jour, s'étant arrêté dans une auberge, Rowland Hill vit une jeune fille recevoir du facteur une lettre. A cette époque, c'était le destinataire qui payait à l'arrivée le transport du courrier. La jeune fille examina attentivement la lettre et la refusa. Le courrier dans ce cas retournerait à son envoyeur au frais de la Poste britannique. Rowland Hill proposa à la jeune fille de payer le montant de la taxe, mais elle refusa et lui expliqua que la lettre était vide ! Le secret de la jeune fille ? Tout simplement quelques signes sur l'enveloppe un code entre elle et son fiancé qui lui permettait immédiatement (et gratuitement) de savoir si son fiancé allait bien. Une enquête révéla que plusieurs malins connaissaient l'astuce et qu'elle finissait par coûter cher au gouvernement de sa gracieuse Majestée.
Rowland hill (1795-1879) proposa alors malgré l'hostilité de Robert Pell alors Premier Ministre, une réforme instaurant le paiement par l'envoyeur sous forme d'une vignette postale. Le 6 mai 1840 le premier timbre-poste était né. Le succès fut considérable : alors qu'en 1839 les Anglais expédiaent 82 millions de lettres, deux ans plus tard 170 millions de lettres furent échangées.

 

 

 

It is said that one day, having stopped at an inn, Rowland Hill sawa girl receiving a letter of the factorAt that time, was the recipientwho paid for the carriage of mail arrivedThe girl looked carefully at the letter and refused. Mail in this case would return to its senderat the expense of the British Post OfficeRowland Hill proposed to the girl to pay the fee, but she refused and explained that the letterwas empty! The secret of the girlSimply signs a code on the envelope between her and her fiancé that allowed him toimmediately (and freewhether her fiance was fine. An investigation revealed that several malignant knew the trick and itended up costing the government of his Majestys gracious.
Rowland Hill (1795-1879) then suggested that despite the hostility of the then Prime Minister Robert Pell, a reform introducingpayment by the sender as a postal indiciaOn May 6, 1840 thefirst postage stamp was born. The success was considerable: whereas in 1839 the English expédiaent 82 million of letters, two years later 170 million of letters were exchanged

 


25/11/2011
0 Poster un commentaire

Histoire du timbre

Le timbre-poste a été précédé et inspiré par le timbre fiscal (papier timbré et timbre fiscal mobile). Bien qu'étant à la base une idée de la toute jeuneBelgique née en 1830, le timbre-poste est une invention des britanniques, Rowland Hill et James Chalmers dans le cadre d'une importante réforme postale. Le premier timbre mobile fut émis par les postes royales britanniques en 1840 sous la forme d'un portrait de la reine Victoria. De couleur noire et valant un penny il est appelé le « Penny Black ». Le premier timbre en couleur, La Colombe de Bâle, fut créé en Suisse en 1845 par le canton deBâle.


25/11/2011
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :