TIMBRES DU MONDE ENTIER / STAMP FROM AROUND THE WORLD

MATERIEL DU PHILATELISTE


Matériel du philatéliste

Le catalogue



C'est un guide qui contient la liste complète des timbres. Dans les catalogues généraux se trouvent tous ceux qui ont été émis dans le monde depuis la naissance du service postal moderne, mais d'autres se limitent à un ou plusieurs sujets, à un ou plusieurs États (par exemple la France et les pays d'expression française). A chaque timbre correspond un numéro, suivi d'une légende donnant sa description et de la mention de sa valeur philatélique (neuf et oblitéré). Vous pouvez ainsi identifier avec certitude les exemplaires que vous possédez, connaître leur type, leur série, leur date d'émission, leur prix, etc. 

La loupe



Souvent, en voyant un timbre, vous croyez le reconnaître et vous vous écriez : "Je l'ai ; il vaut tant" Mais vous pouvez vous tromper. Sa valeur change s'il s'agit d'une variété particulière. Grâce à la loupe, nous découvrons des détails qui échappent à l'œil nu et qui ont une grande importance en philatélie. Nous voyons donc la nécessité pour le collectionneur d'avoir une bonne loupe. 

Le filigranoscope



Le filigrane est un dessin imprimé dans la pâte du papier au cours de sa fabrication. Il est parfois visible en transparence à contre-jour, mais, pour le distinguer nettement, on a recours à une petite cuvette à fond noir, le filigranoscope. L'on y place les timbres à examiner, de façon que le côté gommé soit tourné vers le haut, puis on verse dessus de la benzine rectifiée. En quelques secondes, on voit se dessiner sur le fond noir le dessin du filigrane. 

L'odontomètre



C'est un instrument permettant de compter le nombre de dents d'un timbre sur un espace de deux centimètres. Pour déterminer la dentelure d'un exemplaire, on l'applique sur l'odontomètre et l'on recherche la ligne sur laquelle les pointes des dents coïncident exactement avec les signes de l'instrument. Il suffit ensuite de lire sur l'échelle graduée le nombre des dents. 

Les pinces



Un philatéliste consciencieux prend rarement les timbres avec ses doigts. Pour ne pas abîmer les différents exemplaires de sa collection, il les tourne et les retourne avec des pinces spéciales aux pointes arrondies, qui ne risquent pas d'érafler les précieuses vignettes. 

Les classeurs



Pour conserver ses timbres, le collectionneur a le choix entre des classeurs ou des albums. Le classeur est un volume aux pages cartonnées, sur lesquelles sont disposées des bandes de papier transparent. On peut y glisser les timbres qui sont ainsi visibles et bien protégés. 

Si le philatéliste choisit un album, il le prendra de préférence à feuilles mobiles, ce qui permettra d'insérer des feuilles supplémentaires ou de les déplacer sans risque d'abîmer le volume. Il fixera ses timbres à l'aide d'attaches spéciales, appelées charnières, faites d'un papier collant particulier qui adhère à la vignette sans l'endommager. Si l'on doit détacher une de ces charnières, elle se décolle sans entraîner de fragments de papier ; dans le cas contraire, le timbre perdrait une grande partie de sa valeur.

14/12/2011
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :